Le livre

L'ouvrage figure aux catalogues de la Bibliothèque nationale de France et de la Biblothèque nationale suisse.

Résumé (dossier de presse rédigé par l'éditeur : communication@editions-baudelaire.com Tél. +334 37 43 61 75) :

Dans sa quête effrénée du profit et de la croissance, le capitalisme néolibéral a échoué. Bâti tel un château de cartes, ses fondations se sont écroulées en 2008, plongeant les marchés financiers et la société plus avant dans la tourmente et le mal-développement. .

Le système que nous connaissons, et que nous alimentons, a montré ses limites. Faute de réformes réelles, ce dispositif délétère reste pourtant en place, toujours aussi obsédé par la spéculation et la maximisation des capitaux. De surcroît, il est s'engagé dans une fuite en avant des plus risquée qui en aggrave les effets pervers. . 

Les dessous de l'Empire du Mal est un compte rendu du monde des marchés financiers et livre une analyse passionnante du bilan économque et social actuel. L'ouvrage transmet toutes les clés pour comprendre les tenants et les aboutissants de la crise et l'importance des réformes qu'il propose. Il éclaire les causes et les conséquences de celle-ci par un examen critique, ancré tant dans l’histoire, l’économie et la philosophie que dans la pratique bancaire et financière. Il met ainsi au jour de façon pointue, et cependant accessible au lecteur non-initié, les dysfonctionnements des marchés financiers et de leurs acteurs dominants: les mégabanques manipulatrices et avides  

Partant du postulat que l’effondrement bancaire et financier de 2008 constitue bien une véritable faillite systémique du capitalisme néolibéral, ce livre fournit au lecteur les éléments pour en comprendre les dessous et déjouer l’Empire du Mal de la dictature du marché. Pour ce faire, il dresse le constat des résultats négatifs de cet Empire à l’aune de précédentes manies spéculatives trop vite oubliées. Il relate le déroulement de la crise de 2007 à 2014 et son impact sur l’évolution et le devenir de notre société et de notre système bancaire et monétaire en particulier.

Des analyses rigoureuses, basées sur des données historiques et actuelles, éclairent les erreurs et les carences de la connaissance, de la morale et du pouvoir qui sont autant de causes de la crise, mais qui marquent néanmoins aussi sa gestion par les autorités. De ces analyses se dégagent des arguments dûment documentés en faveur d'un changement de culture et de vraies réformes du système en place. Celles-ci sont présentées en fin d'ouvrage. Elles visent à dépasser l’actuel modèle d’extraction, axé sur la rivalité et la maximisation de l’intérêt personnel, en faveur d’un modèle de contribution, axé sur la coopération et la maximisation du bien commun.